Philippe Jacottet

 » Simplement, il est sûr que tout poème, pour moi, est toujours donné par un choc émotif, imprévisible, une surprise, et ne saurait exister sans cette impulsion initiale. Il s’écrit plus que je ne l’écris vraiment, dans un état de disponibilité intérieure, comme entre veille et sommeil. Certes, il peut y avoir ensuite des retouches, mais jamais un travail acharné qui ne pourrait que le détruire. »

Philippe JACOTTET

 

Image   http://www.bloglagruyere.ch/2014/03/27/jaccottet-sur-papier-bible/

Advertisements

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

4 réponses

  1. Lu aujourd’hui par hasard, non loin de Grignan où vit P.Jacottet: « …Le fou, l’amoureux et le poète sont tous faits d’imagination […] Le regard du poète, animé d’un beau délire, se porte du ciel à la terre et de la terre au ciel. » Le songe d’une nuit d’été, William Shakespeare

    J'aime

    1. Anonyme

      Moi j’aime aussi beaucoup l’idée que les mots « viennent » à nous et non l’inverse. D’ailleurs quand on essaie de forcer la chose, on tombe vite dans l’insatisfaction…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s