Au bout du monde


 

où finit la route

il y a une maison cachée

derrière la broussaille.

Avec des persiennes closes

et un véhicule garé

sur le bas côté.

Où commence la route

une femme regarde le soleil

se coucher. Elle récite

quelques vers à propos d’un arbre

plus haut que les autres et

ses escarpins rouges flamboient

dans la poussière

de l’été.

 

tv

Mo Langel

 

 

 

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s