Au bout du monde


 

où finit la route

il y a une maison cachée

par la broussaille.

Avec des persiennes closes

et un véhicule abandonné

sur le bas-côté.

Où commence la route

une femme qui voit le soleil

descendre, récite un vers

à propos d’un arbre

plus haut que les autres.

Et ses escarpins rouges

flamboient dans la poussière

du soir.

 

tv

Mo Langel

 

 

 

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s