La voix

 

Voix toute amenuisée

qui ne se résigne pas au silence

elle n’ébrèche pas les zones

où pèsent les Puissances

elle ne distrait pas même

du froid, du mal de tête

si elle grince c’est pour elle :

dehors on ne l’entend pas

sans cesse elle parle

d’un monde à l’envers

qu’elle ne peut dire

qu’on ne voit pas.

 

Paul de Roux

Image  http://www.chiharu-shiota.com/en/

Advertisements

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

2 réponses

    1. Terrain vague

      dans un entretien datant de 1987, Paul de Roux avait dit cette phrase que j’aime beaucoup : « Hors mis le moment où il (le poète) écrit un poème – et c’est un moment dont il n’est pas le maître –, il devrait avoir la sagesse de se faire oublier… »

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s