Encore et encore

 

Encore et encore,

Bien que nous connaissions le paysage de l’amour,

Et le petit cimetière là-bas, avec ses noms plaintifs,

Et le gouffre effrayant de silence où les autres

S’abîment : encore et encore, nous deux sortons ensemble

Sous les arbres anciens, et encore et encore nous allongeons

Parmi les fleurs, tournés face au ciel.

Rainer Maria Rilke

 

Image http://www.moreeuw.com/tableau-contemporain/art-contemporain.htm

 

Advertisements

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s