Les arbres morts

 

Les arbres morts sont là, fous, figés dans un désordre fixe, tellement, que le vent ne veut plus d’eux. ils sont entiers martyrs, ils sont noirs, du sang noir des arbres tués par le feu.

Marguerite Duras – in « Écrire »

Image http://www.hervebordas.com/geologies.html

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

1 réponse

Répondre à Francis Palluau Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s