Volée d’anges

.

jaunes et

rouges et bleus avec des cris

et des pistolets et

qui vont infatigables de coins sombres

en buissons creux – je me souviens des ailes que

je portais à leur âge ; elles étaient douces et blanches

et j’ai longtemps fui l’envie de les remiser –

pour ne pas mourir dans

une chambre

Minnie Evans

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

2 réponses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s