Terres froides

si infime

parait ce corps quand il erre

au pays des songes. Bouche bée

à l’abandon sur le siège arrière

il respire fleur parmi les fleurs

d’une autre vallée.

Dors, mon enfant dors,

il n’existe aucune image

d’un jour prochain.

©  tv

Image http://www.wikilinks.fr/portraits-doudous-maltraites/

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s