La matière lunaire

.

.

ces ombres

au fait du silence

presque tangibles

vont-elle pouvoir

se déchainer

le verre sur lequel

nos pieds reposent est brisé

le parti de rien dire

il faut lever le jour

ne rien accrocher

Kavavawao Mannome

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

1 réponse

Répondre à Caroline D Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s