Confinement

.

dans le jour

qui nous somme d’ouvrir

à l’endroit où nul ne pénètre

.

nul ne sort

des images se suspendent

au mur fabuleux

.

peu importe

que le rêve soit noir ou blanc

la pierre pousse

.

les corps en avant

et nous calculons nos phrases

jusqu’à ne plus

.

nous entendre

tv5

image Philip Holt

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

1 réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s