Landscape

 

des pierres

de repère levées

sur un sol aride

 

avec un petit muret

qui empiète sur

la prochaine saison

 

mutité

de l’esprit qui habite

ces terres

 

l’œil ici

enfin s’ouvre

pleinement

 Fay Godwin

 

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s