(de) Seconde nature

 

Tristesse aux flots de pierre.

 

Des lames poignardent des lames

Des vitres cassent des vitres

Des lampes éteignent des lampes

 

Tant de liens brisés.

 

La flèche et la blessure

L’œil et la lumière

L’ascension et la tête.

 

Invisible dans le silence.

 

Paul Eluard

Alexandra Serrano

 

 

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s