Oiseaux

.

séraphiques

en costumes luisants, les yeux noirs,

ils observent nos membres sans plume

mais jamais ne nous recherchent

car nous sommes des corps :

le lieu de l’exil dans le monde.

.

Torild Wardenaer

Loca Lee

 

 

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

2 réponses

  1. Séraphisme, subst. masc.,rare et littér. Caractère séraphique d’une personne, d’une œuvre. Séraphisme de saint François d’Assise. Si l’on pouvait discerner et ôter ce qui est du pur écrivain en verve (…), combien n’aurait-on pas à rabattre peut-être du scepticisme de Montaigne, de l’absolutisme de de Maistre, du séraphisme de saint François de Sales, et du jansénisme de saint Augustin! (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 92).− [seʀafism̭]. − 1reattest. 1837 (Id., Corresp., t. 2, p. 195: séraphisme de saint François de Sales); de séraph(in)*, suff. -isme*.

    Le discernement
    et la terre bruyante quittée
    une lumière
    autre l’ombre.
    Le silence du cristal exprime
    sa nuance.
    N-L – 13/06/17

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s