Au cinquième temps

.

qui

sur un mot erre

et sitôt de s’ouvrir à

l’évidence

.

puis

la rue et le froid

des visages par accès

qui n’en sont pas

.

être ou n’être

que le souvenir de l’autre

pencher un peu plus

vers le bas

Caroline Dufour

Et c’est miracle

.

doux

est l’instant

où nous pouvons

nous voir les yeux fermés

car plus haut

que le mot donné

ou la chose qui s’organise

la force invisible qui nous

détient

. Florent van Roeckel

Les visiteurs

.

dès le jour éteint

les voix réclament

les choses

naguère enfouies là

et de venir

en plus grand nombre

si disent-elles

les choses

je ne les dis pas

Ted Gordon

Est ce qui vient

.

en chaque soir

la vague empêche

le chemin

.

sombre

et silencieuse

.

d’un œil halluciné

qui fulgure en plein remous

.

avec

ce bras d’écume

tout à l’instant qui présage

le déchaînement

Carlo Zinelli

Etreinte

.

sous les saules

qui longent la rivière

la mémoire sombre

en silence

il n’est rien

la terre encore tiède mais

du halo flétri enflent

déjà les subsides

d’un lendemain

Margherita Chiarva

Ici et avant

.

à

nos pieds

les corps blancs

de ceux qui gisent au bord

de l’océan

aussi

un chemin de pas

parmi les herbes sauvages

quelques rochers

et une foule de petits noms crochés

au bleu céleste

Céleste Dupuy Spencer

L’avent

.

sans cesse

la lumière retourne

au point d’origine

sont là

.

les mains roses

et les visages ouverts

les mots ignorants

la gêne

.

ce qui prête

à la partie infirme

du soi

Polina Washnington

Amours en chemin

.

le corps ne sait plus

ce qu’il est

.

honni

du lieu de l’habitude

il retourne

sans relâche

au récit du jour

d’avant

.

aussi

des visages à l’envers

insensiblement

qui perdent la couleur

.

et une ombre qui danse dans

le couchant

Hervey Stein

Le dénouement

.

par petits bouts

le vent te disperse

dans le ciel d’été

.

après

ce sont des choses

d’une grande banalité

de place en place

.

ces lettres attachées les unes

aux autres

.

les images que l’œil veut

fourguer

Will Hooper

Subside

.

dans le lieu

où la voix n’est plus

.

ne peut plus être

le venir tombe

des mains

.

de quelques mots écrits

sur le verre

indubitablement

se produit

ce que le corps ne parvient

à défaire

.

et l’ombre à nouveau

de manifester

entière

.

de qui la vie s’abime

on pressent quelquefois

le néant

Martha Skiro