Présence

.

ta voix

là où les choses ne peuvent s’extraire

de mon regard

elles me dépouillent

font de moi une barque sur un fleuve de pierres

si ce n’est ta voix

pluie seule dans mon silence de fièvres

tu me détaches les yeux

et s’il te plaît

que tu me parles

toujours

.

Alejandra Pizarnik

Francesca Woodman

fatum

.

allongés

sur le couvre-lit

l’un vers l’autre

à ne rien dire

s’échapper

mutité sans partage

le voyage n’est plus

se devoir aux siens

quand l’ombre tangible vous tient par

la main

Francesca Woodman