(de) La terre vaine

 

Pas de rocaille

S’il y avait de la rocaille

Ainsi que de l’eau

Et de l’eau

Une source

Un étang parmi la rocaille

S’il y avait ne serait-ce que le bruit de l’eau

Pas la cigale

Et le chant de l’herbe sèche

Mais le bruit de l’eau sur la rocaille

Là où la grive-ermite chante parmi les pins

Plic ploc plic ploc ploc ploc ploc

Mais il n’y a pas d’eau

 

Thomas Stearns Eliot

Clement Chapillon

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

2 réponses

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s