La vie est ailleurs

.

dans le salon

chaud du songe où tu vis

des hôtes

assis dans des fauteuils usés

se regardent en silence

ils usent de boissons chaudes

n’ont plus qu’un lieu en partage

l’histoire les a poussés

sur le côté

.

et

si l’un d’eux

parfois se redresse

c’est pour mieux voir à la fenêtre

l’océan s’éloigner

  Maria Svarbova

Une vie comme ça

.

un espace

empli d’une lumière allusive

avec des erbes éternelles et des pierres

irradiées

une eau maronnée de pareils résidus et

un filet de bulles qui monte

en surface

.

si

l’enfant

le soir qui colle son nez

à la fenêtre avant d’établir

le néant

..

© Jacques Bonenfant

Maria Svatbova