La vie est ailleurs

.

dans le salon

chaud du songe où tu vis

des hôtes

assis dans des fauteuils usés

se regardent en silence

ils usent de boissons chaudes

n’ont plus qu’un lieu en partage

l’histoire les a poussés

sur le côté

.

et

si l’un d’eux

parfois se redresse

c’est pour mieux voir à la fenêtre

l’océan s’éloigner

  Maria Svarbova