La femme pieuvre

 

le corps impatient

de la femme pieuvre

sous le drap rose

le sel

de sa peau humide

sa joue creuse

 

.                       de l’adolescent

que ses bras nombreux enlacent

peu de chose en vérité

la douceur du vélin

et un fatras de mots qu’elle gobe

comme autant de fruits

amers

Francis Picabia