Etreinte

.

sous les saules

qui longent la rivière

la mémoire sombre

en silence

.

il n’est rien

.

l’eau est grise

la terre encore tiède

et sous le halo flétri

enflent

.

les subsides

d’un lendemain

Margherita Chiarva