Sole mio

.

Mes pieds

glissent

océan

agapes

la-haut, ils

les bons hommes

érigent des montagnes

c’est l’heure de sable

ça sent le parfait

jusque dans le ciel

il est temps de

poser mes falaises

au rythme

«  Un deux – moins vite,

vois commes ça chaloupe »

des vagues

.

Anne-Laure Lussou

Can Dagarslani

Profils

.

ces visages

qui sourdent de sous le verre

ont-ils valeur de vérité

leurs formes écrasées

ou le silence des voix

l’immobilité de ces rires

formés au miroir

.

ostensiblement

le tirage ramène l’œil

à son point de départ

Can Dağarslanı

Ru a disparu

.

au soir

j’ai repris le sentier

qui monte aux arbres

je vous ai espéré

longtemps

mais vous aviez cessé d’

être

j’en ai forgé qu’

à l’autre bout

– eut-il fallu traverser le miroir

le jour se couchait

Can Dağarslanı