(de) Le conte immergé

.

à semer des étoiles

il pourrait apparaitre des images

plus étonnantes que des rêves

des animaux

plus monstrueux que nos malheurs

.

tenir closes plus longtemps nos paupières

nous risquerons de n’avoir plus

dans l’âtre

que le tison du conte

refermé

.

Jamel-Eddine Bencheikh

André Steiner

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s