Nocturne

 

 

ni ombre

ni trace de pas

tu es seule et

 

tu n’es pas là

 

sur le sol

un éclat de lune

ce qui nous lie si tu regardes

le même ciel que moi

 

après

c’est le silence et

il y a ce qui demeure

en-deçà

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

1 réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s