Lettre à M.

 

des cristaux de gel

sur le bord de la fenêtre

la nudité céleste

ou la nacre intérieure

d’une conque

un silence de moitié

l’absence

aussi

Mais peu importe, la saison froide dis-tu fait du vers

une futilité

 

Jean Baptiste Courtier

 

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

3 réponses

Répondre à laboucheaoreille Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s