Aelita

.

dans une fente

entre deux pierres

le feuillet jaune que sa main

a enfoncé là

.

passer d’un mur

à l’autre

accrochée à un fil

sans rien ni personne

.

et maintenant attendre

sous l’œil silencieux d’un dieu

qui entretient également

son âme et la mienne

Image Takashi Shūji

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s