Aelita

un carré de soie

autour des cheveux

l’épaule basse, elle serre dans une main

ce petit bout de papier

plié quatre fois sur lui-même.

Au milieu de femmes

rendues elles-aussi à la prière,

vers un dieu qui entretient

pareillement son âme

et la mienne.

©  tv

Image Takashi Shūji

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s