Bord de mer

.

au soir

j’imagine les lueurs attiser

l’horizon

la grève engourdie avec le cri des enfants

qui courent la vague

aussi de petits nuages ombrant

le sable fin

tes joues rougies et incrustées

de sels

Image Charles ATAMIAN

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s