Le fin mot

 

sur la table

une lettre que je n’écrirai pas et

les morceaux dispersés d’un visage

en pleurs.

Une volute de fumée par la fenêtre

je ferme les yeux

: d’une manière à l’autre

l’évidence de ces heures poussées

à l’abandon.

tv5

Image http://fr.actuphoto.com/20371-l-insense-suisse-ouvre-ses-pages-a-des-photographes-contemporains-insenses.html

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s