Jean Echenoz

A partir du moment où l’on a vaguement l’idée d’une phrase et qu’on la tourne un peu dans tous les sens pour trouver ce que l’on espère être son efficacité la plus grande, il y a forcement un moment où elle se moque d’elle-même. Et c’est souvent le moment intéressant, le moment où elle peut être à la fois efficace sur un plan descriptif, où elle peut avoir une charge émotionnelle et en même temps, laisser apparaître sa propre incongruité.

Les Inrockuptibles – Hors série Interviews

Image http://www.oliviergarros.com/newsite/?attachment_id=1296

Advertisements

A propos terrain vague

la poésie en mille morceaux

3 réponses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s